MontMiandonFilms

Accueil < Portraits de Vie < Portraits de Vie 2014

Les invités de l’édition 2014

Benjamin Tobler

Benjamin ToblerBenjamin Tobler est né en 1972 à Lausanne (Suisse). D’abord employé de banque, il décide d’entreprendre des études d’infirmier. Il travaille en chirurgie cardio-vasculaire, puis en établissement pour personnes âgées. Il pratique la photographie puis se tourne vers le cinéma qu’il apprend sur le tas. Il réalise un premier documentaire en 2006 « Faim de vie » ou le regard d’un infirmier sur trois personnes âgées puis, en 2009, il entreprend le film « Marc Ristori… » qu’il achève en 2012.

Aujourd’hui, tout en réalisant des films, Benjamin Tobler exerce toujours la profession d’infirmier.

Farid Haroud

Farid HaroudFarid Haroud, 47 ans, vit actuellement en Isère. Il est formateur à l’INA. Il est auteur réalisateur de nombreux documentaires pour la télévision dont « Un vrai sport de gonzesses » qui a été récompensé aux Lauriers de l’audiovisuel 2013, « Mon premier jour en France », « Fils de harkis ». Journaliste à France 3, il a fait plus de 3000 reportages.

Il est aussi l’auteur de 2 livres : « Premiers jours en France » et « À deux carreaux de la marge ».

Marc Ristori, d’une seconde à l’autre

de Benjamin Tobler (Suisse, 102 min - 2011)

Marc Ristori, d'une seconde à l'autre

Multiple champion suisse de motocross, Marc Ristori fait une terrible chute lors du Super cross de Genève le 30 Novembre 2007. Il est paraplégique ; il est alors âgé de 25 ans. Pour certains, tout s’écroule en quelques secondes avec une telle nouvelle, les projets, les amis, la famille… Seulement, Marc est un battant : il se relève comme le font les champions et il est prêt pour un nouveau combat.

Le réalisateur Benjamin Tobler a suivi Marc Ristori pendant trois ans de rééducation et d’activités consacrées au motocross.

Diffusion Troubadour Films
Site du film

Cinq caméras brisées

Emad Burnat, Guy Davidi (France, Palestine, Israël - 90 min - 2011)

Cinq caméras brisées

À partir de la naissance de son quatrième fils et pendant 5 ans, Emat Burnat, petit paysan, filme la résistance pacifique de son village Bil’in en Cisjordanie. Le « mur de séparation » élevé par Israël exproprie les 1 700 habitants de la moitié de leurs terres. « Cinq caméras » nous immerge dans cette lutte contre la violence du harcèlement colonialiste.

Avec la complicité du réalisateur Guy Davidi, ces images témoignent d’un combat pour obtenir le droit de rester propriétaire de ses terres et nous offrent une réflexion sur les difficultés de briser le cercle vicieux de la violence.

Diffusion Zeugma Films

Trait pour trait

Philippe Poirier (France - 26 min - 2006)

Trait pour trait

Quelques traits (de caractère)… quelques traits (de crayon) pour un por…trait : celui de Jean-Thomas Ungerer dit « Tomi ». Né à Strasbourg, son tempérament de globe-trotteur lui fait parcourir le monde et le révèle comme auteur, illustrateur, affichiste, dessinateur publicitaire, inventeur, sculpteur, humaniste engagé et satirique, moraliste impitoyable…

Le film nous dévoile cet artiste universel au talent multiforme qui désarme parfois, mais rassure aussi les lecteurs ou spectateurs que nous sommes.

Diffusion Bix Films

Guillaume D

Pierre-Henri Gibert, Julie Depardieu (France - 60 min - 2014)

Guillaume D

Guillaume Depardieu disparait le 13 octobre 2008 à l’âge de 37 ans.
Sa sœur, Julie, a œuvré pour que l’album de chansons écrit par son frère voie le jour. Pour compléter cet hommage, elle co-réalise un documentaire qui révèle les facettes intimes et multiples d’un homme sensible, sincère, entier, engagé.

Diffusion Talweg Production

Les pionniers du paysage

Robin Hunzinger (France - 52 min - 1999)

Les pionniers du paysage

Le paysage rural que nous aimons est attaqué : de l’intérieur, par la fonctionnalisation de l’agriculture et, de l’extérieur, par la transformation des campagnes non rentables en vastes zones de friches. Dans le massif vosgien, au creux des vallées, des pionniers se lancent dans des opérations de défrichage. À travers cette action pilote de gestion de l’environnement, ils dessinent le nouveau visage de l’agriculture de montagne.

Trois d’entre eux témoignent de leur point de vue personnel et de leur expérience quotidienne où nature et culture, géologie et histoire, passé et présent, se rejoignent.

Diffusion Bix Films

Anaïs s’en va-t-en guerre

Marion Gervais (France - 46 min - 2014)

Anaïs s'en va-t-en guerre

Anaïs a 24 ans et un rêve qui ne la quitte pas : cultiver et faire redécouvrir les plantes aromatiques et médicinales, de la pépinière jusqu’à la consommation ! Au départ fille de la ville, un déménagement à la campagne la catapulte parmi les plantes, et alors rien ne l’arrête. « C’est le choix de la liberté. Je préfère bosser 5 heures de plus par jour et faire un truc qui me plaît. Et surtout comme j’en ai envie », explique-t-elle à sa mère.

Un film de Marion Gervais, qui cueille Anaïs au tournant de sa vie, et lui fait faire sa première saison devant une caméra qui filme au plus près des sons et des sens.

Diffusion Quark Productions

Traces de guerre

Bruno Florentin, Robin Hunzinger (France - 26 min - 1999)

Traces de guerre

Bosnie : deux femmes Amela 28 ans, et Raza 37 ans, font partie d’un groupe de démineurs, une profession très majoritairement masculine. Elles accomplissent en duo un travail minutieux et terriblement dangereux. C’est un combat contre une arme sournoise, invisible, qui tue en temps de paix.

Diffusion Real Productions

Le mouchoir de mon père

Farid Haroud (France - 52 min - 2002)

Le mouchoir de mon père

À partir d’un mouchoir sur lequel son père Khélifa Haroud avait brodé des mots « pour ne pas oublier », Farid Haroud reconstitue l’itinéraire de cet homme qui, alors que l’Algérie fêtait son indépendance, a été arrêté et emprisonné pendant des années, loin de sa famille. C’est l’histoire d’un harki, d’un homme qui s’est retrouvé du « mauvais côté » sans l’avoir vraiment choisi.

Diffusion Aster Production

Fifi hurle de joie

Mitra Farahani (États-Unis - 96 min - 2013)

Fifi hurle de joie

Bahman Mohasses est un peintre iranien exilé à Rome depuis 1954. Lorsque Mitra Farahani le retrouve dans sa chambre d’hôtel italienne, c’est un vieil homme, dandy solitaire, qui ne crée plus depuis longtemps. S’il accueille la visite de la caméra avec méfiance, la jeune cinéaste parvient peu à peu à l’amadouer. Le maître livre alors, avec tout l’humour et la spiritualité acerbe qui le caractérisent, le récit de sa vie, le rapport compliqué à son œuvre et à son pays qui l’a oublié.

Un dialogue complice s’engage et se dessine alors une réflexion sur la création, la notion de testament et la place accordée à l’art dans une Histoire tourmentée.

Diffusion Urban Distribution

Communication

JPEG - 109.3 ko
3ème Portraits de Vie
PDF - 628.8 ko
Dépliant 3ème Portraits de Vie 2014
PDF - 1 Mo
Dossier de Presse 2014
Facebook
Vimeo
Dailymotion

Permalien